Accueil > Nos classes > 05- 3e année > Une lettre au ministre de l’Environnement

Une lettre au ministre de l’Environnement

mercredi 20 novembre 2013, par Éric Cornellier

À l’attention de Monsieur Yves-François Blanchet
Ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs

Bonjour,

Je m’appelle Emmeraude Larche, j’ai 8 ans, j’habite à St-Damien-de-Brandon dans Lanaudière et je suis en troisième année à l’école Saint-Cœur-de-Marie. J’ai une sœur, Anamie Lambert, qui a 6 ans et qui est en première année. Mes parents sont Sonia Larche et Yan Lambert.

Le but de cette lettre est de vous faire part de mes inquiétudes pour notre belle planète. Il m’arrive de vous entendre à la radio et je trouve que vous évitez beaucoup les questions, qui concernent la santé de notre planète, au lieu de répondre directement avec une solution.

Je me questionne à savoir si un jour nous arriverons à sauver notre planète, mais pour cela nous devons agir maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. En tant qu’élu et notre représentant pour l’environnement, vous avez le pouvoir d’agir pour l’avenir de notre planète et pour l’avenir de tous les enfants comme moi. Mon vœu est de vivre sur une planète propre et non polluée, pour qu’un jour mes enfants puissent vivre sur une planète propre et sans danger.

Ma mère a imprimé sur internet votre parcours de carrière et je trouve que cela n’a aucun sens que vous n’ayez pas fait d’études en environnement. J’aimerais comprendre pourquoi vous avez été nommé ministre de l’Environnement. C’est étonnant, je ne savais pas qu’on pouvait nommer un ministre de l’environnement qui n’a pas fait d’études dans ce domaine. Comment pouvez-vous être capable de bien soutenir la planète dans tous ses défis contre la pollution ? SVP, pouvez-vous me répondre avec sincérité par téléphone ou par écrit ?

Je joins à ma lettre une liste de suggestions des amis de mon école, car cette année notre thème est « 180 jours pour la planète », alors j’ai choisi de m’impliquer en circulant de classe en classe pour présenter ma lettre et amasser des suggestions.

Merci de votre attention, sincèrement,

Emmeraude Larche

Répondre à cet article