Accueil > École La Passerelle > Enfin, une nouvelle école !

Enfin, une nouvelle école !

jeudi 18 septembre 2014, par Webmestre 086 - NDSC


Texte intégral de : Caroline Morneau, journaliste


Journal l’Action


Publié le 12 septembre 2014


Ça y est. Le nouveau pavillon Vert-Demain tant attendu à Saint-Paul a finalement été inauguré le 11 septembre dernier. L’établissement, dont le coût du projet est évalué à près de 9 M $, accueille cette année quelque 200 élèves. Il pourra éventuellement recevoir plus de 335 enfants.
Autres NouvellesL’autoroute 40 fermée cette nuit à Berthierville
« Autocueillette » de pommes de terre à Saint-Côme
Cabaret en plein air à Joliette
Sintra de Saint-Paul : un recycleur en Or
Procès de Simon Malo : 26 novembre
Une 30e année pour le Cinérépertoire
« Protégez-nous, c’est ce qu’on vous demande »
Lanaudix dévoile ses intentions
« La démographie est en pleine croissance à Saint-Paul. Il y a beaucoup de jeunes familles », indique le maire de la Municipalité, Alain Bellemare. Ainsi, le pavillon Notre-Dame-du-Sacré-Cœur n’étant plus assez grand pour répondre à la demande ces dernières années, il s’est avéré nécessaire d’en bâtir un deuxième.


Soulignons que le pavillon Vert-Demain compte 14 classes, un laboratoire d’informatique, un local pour le service de garde, une bibliothèque, un gymnase et une salle polyvalente.


Une école « toute verte »


Le nouvel établissement scolaire porte bien son nom et ses couleurs vivantes. Outre la façade extérieure et les murs qui arborent le vert, la bâtisse dite « écoénergétique » est dotée d’un système et d’une enveloppe architecturale favorisant l’économie d’énergie. Une initiative avant-gardiste de la Commission scolaire des Samares (CSS), l’une des seules au Québec à adopter cette technologie.


L’école primaire de l’Aubier à Saint-Lin-Laurentides, dont l’inauguration a eu lieu en février dernier, était la première école au Québec munie d’un tel système. La CSS entend poursuivre dans cette voie, non seulement avec le pavillon Vert-Demain, mais aussi avec les prochaines écoles qui seront construites sur son territoire. « C’est ce chemin que nous souhaitons prendre », indique Sylvie Anctil, directrice générale à la commission scolaire.


Précisons que le nouveau pavillon de Saint-Paul, une constituante de l’école la Passerelle comprenant également le pavillon Notre-Dame-du-Sacré-Cœur, est entièrement chauffé et climatisé par un système de géothermie. Il est par ailleurs doté d’un système de ventilation qui récupère toute la chaleur du bâtiment et chauffe l’air neuf.


Autre innovation : le système d’intercommunication, en plus de servir d’interphone, sert de thermostat pour ajuster la température des pièces et donner des renseignements sur la qualité de l’air.


Photos... Journal l’Action.

Portfolio

Répondre à cet article