La dyslexie: quand les lettres s’embrouillent

La dyslexie est un trouble d’apprentissage qui se caractérise par la présence de difficultés persistantes dans l’acquisition de la lecture, et ce, malgré un fonctionnement intellectuel dans la norme. Les études montrent une influence génétique importante dans la transmission de ce trouble. La lecture des dyslexiques est souvent saccadée et peut être de deux à trois fois plus lente que celle des normo-lecteurs. Ce trouble entraîne de nombreux défis pour la personne qui en est atteinte puisqu’elle se retrouve souvent en situation de surcharge mentale en raison de l’énergie et des efforts que lui exige la lecture.

Les lettres et les sons s’embrouillent
La dyslexie peut se manifester de différentes façons. Par exemple, lors de la lecture, les dyslexiques peuvent faire des inversions (p. ex. cir pour cri), des omissions (p. ex. arbe pour arbre), des confusions dans les lettres miroirs (p. ex. b/d ou p/q) ou dans les lettres visuellement proches (p. ex. m/n) et avoir de la difficulté à lire les mots irréguliers (p. ex. femme, monsieur). Même si parfois ils ne se trouvent pas bons, cela ne fait pas d’eux des personnes moins intelligentes. De plus, plusieurs personnes dyslexiques peuvent très bien savoir « rebondir » grâce à leur débrouillardise.

Comment se présente la Dyslexie
Les dyslexiques peuvent bénéficier dès le début du primaire d’interventions efficaces et d’une rééducation auprès d’un orthopédagogue ou d’un orthophoniste pour améliorer la qualité de la lecture et développer des stratégies selon leurs besoins spécifiques. Des démarches peuvent aussi être entreprises afin de fournir à l’élève dyslexique-dysorthographique les outils d’aide technologiques ou les mesures d’adaptation dont il a besoin (p. ex. le correcteur Antidote, un logiciel de synthèse vocale comme WordQ, la photocopie des notes d’un autre élève, bénéficier de temps supplémentaire).
L’orthopédagogue ne peut cependant pas poser le diagnostic de trouble spécifique des apprentissages avec déficit de la lecture (dyslexie) ou avec déficit de l’expression écrite (dysorthographie). Ce diagnostic se fait au terme d’une évaluation exhaustive auprès d’un autre professionnel, notamment le neuropsychologue.

Stratégies et conseils à retenir
L’enfant devra apprendre à vivre avec ce trouble. Avec une bonne rééducation, les outils disponibles et de la patience, les difficultés en lecture peuvent s’améliorer dans une certaine mesure. La persistance de difficultés et la résistance aux interventions demeureront néanmoins des caractéristiques présentes.
Pour le temps des études à la maison, le site internet Allo-Prof offre plusieurs situations d’apprentissages sous forme de jeux, pour toutes les matières et pour tous les sujets apportés en classe, autant au niveau primaire que secondaire. Ces situations sont d’ailleurs très stimulantes pour l’élève et aidantes pour les parents.
Plusieurs livres sont à votre disposition pour vous aider à comprendre davantage ce qu’est la dyslexie.

En conclusion
Votre meilleure alliée est l’école… L’enseignant et l’orthopédagogue vous soutiendront dans les stratégies à appliquer à la maison pour que l’aide que vous apporterez à votre enfant soit efficace.

Vous pourrez lire d’autres articles, sous peu, sur la dysorthographie et la dyscalculie.

Sources
Ressources et références
Association canadienne de la dyslexie
Tél. 613-853-6539 / www.dyslexiaassociation.ca

Association québécoise des troubles d’apprentissage (AQETA)
Tél. 514-847-1324 / www.aqeta.qc.ca

Association québécoise des neuropsychologues https://aqnp.ca/documentation/

Centre canadien de la dyslexie
Tél. 613-853-6539 / www.dyslexiacentre.ca

Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec
Tél. 1-888-232-9123 / www.ooaq.qc.ca

Association des orthopédagogues du Québec
Tél. 1-888-444-0222 / www. adoq.ca

Livres

Mon amie est dyslexique, maison d’édition : Chenelière Éducation Inc., 2011, 24 pages

Laisse-moi t’expliquer… La Dyslexie, maison d’édition : Midi Trente édition, 2011, 39 pages

La dyslexie et la dysorthographie racontées aux enfants, maison d’édition : Édition de Mortagne, 2019, 67 pages

Les dyslexies-dysorthographies, maison d’édition : Presses de l’Université du Québec, 2016, 213 pages

Commentaires fermés.