Août 092011
 

Me voici de retour depuis lundi après un été tout simplement génial! Heureux de retomber dans mes petites habitudes liées au travail et de revoir mes collègues! Beaucoup de pain sur la planche avec plusieurs appels depuis hier et un dossier qui s’annonce majeur! Je vous explique!

Hier le responsable du service des technologies de l’information me mentionne qu’il a reçu un appel d’un parent d’un élève handicapé concernant la réparation d’un portable fourni via l’aide financière aux études à la maison. Ma réponse basée sur la réalité et les textes existants me pousse à lui dire que, le parent doit contacter le fournisseur directement, utiliser un formulaire existant pour la réparation et le transmettre à la direction de l’aide financière aux études. Voici d’ailleurs l’adresse pour le récupérer: Formulaire de réparation

Ce matin c’était au tour d’un autre parent qui désire faire une nouvelle demande pour obtenir un portable et quelques logiciels pour son enfant dysphasique et dyspraxique de nous contacter. Ce dernier me mentionne que les règles auraient changées et que c’est maintenant la commission scolaire qui doit gérer la demande. Jusqu’à l’année dernière le rôle de l’école se résumait à une signature de la direction afin de confirmer la fréquentation scolaire; ouf…l’année s’annonce rock and roll.

En allant sur le site http://www.afe.gouv.qc.ca/ je constate qu’effectivement certaines choses semblent différentes et il est mentionné à quelques endroits que des modifications au 1er juillet 2011 sont à prévoir sans toutefois en préciser la nature. Suite à un appel fait à la direction de l’aide financière aux études, on me promet une réponse définitive d’ici vendredi car, comme vous le savez, plusieurs nouvelles demandes sont à prévoir pour la rentrée 201-2012.

Maintenant mon petit côté « critique citoyenne »

Depuis que ma tâche nécessite que j’intervienne à différents niveaux au sujet de la mesure 30810 et celle de l’aide financière aux études afin d’assister les parents et le milieux scolaire, j’avais quelques réserves concernant la procédure en place; je m’explique.

Comme payeur de taxes je trouvais incohérent de fournir un ordinateur à la maison (qui selon la politique d’aide financière aux études) ne doit servir que pour les besoins à la maison et que pour le même élève, de l’équipement doit être fourni via la mesure 30810. Ce matériel lui, ne devant jamais quitter l’école. Donc, un élève mais deux portables, deux logiciels spécialisés etc $$$. De ce côté, je crois sincèrement qu’on avance et pas seulement d’un point de vue financier mais, surtout si on pense à certains logiciels qui doivent évoluer en fonction de la nature des besoins de l’élève et de ses erreurs. Le même logiciel devrait logiquement être utilisé aux deux endroits afin d’assurer une continuité.

Peut être ai-je parfois l’esprit tordu mais,  je comprends maintenant l’annonce du MELS concernant l’augmentation très à la hausse du budget des C.S pour la mesure 30810 si nous devons y puiser les sous pour répondre aux besoins de l’aide financière aux études. Ça me rappelle également l’annonce en grande pompe de M. Charest concernant les tableaux blancs (mesure 50680) et la diminution de l’enveloppe budgétaire de la mesure 50670 nommée également dans les C.S. « mesure des projets TIC »

Dès que j’ai des réponses officielles concernant la nouvelle procédure et comment elle sera gérée par les C.S (à tout le moins la nôtre ici) j’annoterai ce billet.

En attendant, profitons de la fin de l’été au travail ;oP

***Mise à jour du 10 août***

Voici un document officiel qui vient préciser certaines choses. Toutefois il m’apparaît que chaque organisme devra établir son plan de match en matière de gestion de la mesure « bonifiée »

Balises 30810 2011-2012

Et mes réactions suite à la lecture de ce dernier.
« J’ai lu et annoté le document et mis à part quelques points nouveaux comme la mention que le matériel pourrait être utilisé à la maison et qu’il peut suivre l’élève jusqu’en  FP ou FGA rien de bien spécial ou de précis.

Il n’est pas mentionné (j’imagine que ce sera à nous de définir la procédure à l’interne) comment le parent qui faisait une demande à l’AFE procédera maintenant. Toutefois on sent une insistance sur l’analyse des besoins reliés au plan d’intervention et c’est tant mieux.

Je note également qu’il y aurait une référence au 70% pour les élèves codés et il faudrait que ce point soit revu tout comme la latitude à obtenir de la DR sur le choix du matériel et laisser tomber la rigidité pour certains types de logiciels comme Antidote ou autre qui sont refusés depuis quelques années. Pour le reste rien de neuf car les systèmes d’exploitation ou suite bureautique n’ont jamais été autorisées même si je me questionne à ce sujet.

Je me questionne également sur le passage où il est mentionné que si le matériel ne peut pas suivre l’élève,  qu’il pourrait être conservé par l’école si il est prévu être utilisé dans cette dernière…par qui et à quelles fins?

Pour le volet 2 il est également mentionné que dans une région les budgets non utilisés par une C.S. pourraient être transférés dans une autre. Cela est assez nouveau comme principe et je suis sceptique sur l’uniformité au niveau de la gestion de la mesure par les différentes C.S.

Bizarrement il n’est mentionné à aucun endroit la fin de l’aide financière aux études pour la maison et les répercussions liées à la mesure 30810 que nous aurons à gérer.  On parle seulement d’un ajout de $$ alors que dans les faits, au total des deux mesures (30810 et AFE) , il s’agit d’une baisse significative.

J’espère que des réponses seront fournies dans les prochaines semaines. »

  7 Responses to “Fusion de la mesure d’aide financière aux études et de la mesure 30810 : une nouvelle réalité à prévoir”

  1. Du pain sur la planche t’attend mon Richard!!!

    Bon retour au travail!

    Caty

     
  2. J’ai hâte de connaître la suite… C’est drôle, mais j’ai l’étrange impression que ce ne sera pas simple !!!!

    Sophie

     
    • Salut les filles!
      En fait il n’y a pas que du négatif dans tout cela, mais comme tout changement il y aura des ajustements à faire et à faire connaître des milieux scolaires et à la maison.
      De mon côté je crois que tant qu’à en gérer une partie, aussi bien être proactif et profiter de la nouvelle réalité pour mieux accompagner et suivre l’attribution et l’utilisation du matériel ce qui était plus difficile avec la mesure d’aide financière aux études.

      Depuis mon billet d’hier plusieurs réactions par courriel et téléphone et quelques informations de dernière minute.
      L’aide financière aux études telle qu’on la connaissait existera maintenant seulement pour le secteur privé car il n’y a pas de mesure 30810 pour ce secteur.
      Un responsable de la direction régionale LLL devrait nous faire parvenir les nouvelles modalités aujourd’hui.
      Mais nous sommes bel et bien en face d’une fusion de deux mesures en une. J’espère seulement que nous aurons plus de latitude concernant le matériel admissible et que le 30% réservé pour les élèves non codés (dyslexiques entre autre) pourra être revu à la hausse au besoin.

      Pour le moment nous ne pouvons traiter les nouvelles demandes qui vont émerger de la maison mais dès que les règles seront connues ce sera plus simple qu’avant; (je suis un éternel optimiste…)

      Comme je l’ai déjà mentionné dans un précédent billet:: « Y a de l’avenir dans le futur! »

       
      • Bonjour, mon enfant est dyslexique/dysorthographique, dyscalculique,dysgraphique. Il éprouve donc des difficultés depuis la maternelle. C’est bien beau la mesure 30810, mais sachez que malgré la balise de la page 5, selon l’orthophoniste, le neurophyschologue et son orthopédagogue(privé) l’aide technologique serait pour lui une orthèse pédagogique. Mais pour l’école, et l’enseignante en réadaptation scolaire qui dit n’avoir jamais enseigné à un enfant dys, refuse de lui donner cette aide, il éprouve des difficultés qui perdurent dans le temps, etc. Mais… nous les parents voyons derrière cette mesure un côté que je n’oserais décrire. Je me demande bien qui à le droit d’utiliser ces aides alors…
        P.-S. Mon enfant à le droit d’utiliser l’aide technologique seulement quelques fois pour se reposer en ECR, UNS pour lui donner un repos cognitif, comme on peut le lire dans son PI. Évidemment, chose qui ne sait jamais fait…
        Nous habillerons nous même notre enfant avec les logiciels ciblés par l’orthopédagogue (privé) nous le préparons pour le secondaire école privée, ou l’aide technologique a été accepté, avec le matériel défrayé par nous-mêmes.
        Probablement, qui n’est pas codé $$$$$ c’est juste de la dyslexie, dys.. « il va faire sa vie quand même même s’il est dys » ! Je crois qu’il ne devrait pas prendre les parents pour des niais.

         
  3. Bonjour Richard,

    Ton optimisme fait du bien ;). Est-ce que les Services des technologies de l’information sont à revoir certaines règles qui existaient déjà? Si le matériel peut être utilisé tant à la maison qu’à l’école, pourra-t-il être connecté à notre réseau? Je suis d’accord avec toi sur le fait que cette fusion permettra, dans certains cas, une utilisation plus judicieuse, efficace et cohérente du matériel tant à la maison qu’à l’école. À partir de l’analyse des besoins de l’élève (qui sera faite en concertation avec les intervenants de l’école et les parents), l’élève utilisera le même matériel. Je me vois même (ton optimisme m’a contaminé ;)), organiser des séances d’enseignement sur les outils avec les élèves et leurs parents. N’est-ce pas merveilleux!!!

    Bonne journée!

     
    • Bonjour chère et précieuse collègue!
      Les STI sont bien au courant de la nouvelle réalité et sont prêts à être pro actif dans le dossier en collaboration avec les écoles. Donc aucun problème pour l’utilisation à la maison mais je crois que nous devrons délimiter nos actions (surtout celles des techniciens) afin qu’ils ne deviennent pas le support à la maison pour la connexion sans fil familiale etc.
      Le bon côté à tout cela c’est que, grâce à notre travail amorcé en 2010-2011, nous avons un peu d’avance et les choses commencent à changer ici! Le processus de l’analyse des besoins jusqu’à l’expédition du matériel et la formation s’organise! En juin dernier j’ai discuté avec Mijanou de mon intérêt à organiser deux rencontres en soirée avec les parents des élèves en troubles d’apprentissages et handicapés utilisant des aides technologiques, alors ce serait génial si on pouvait travailler ensemble !! Bon retour au travail et au plaisir de se voir bientôt!

       
  4. Bonjour à tous,

    Liz nous sommes dans la même situation que vous. Notre enfant vient tout juste de recevoir le même dyagnostique. Mais comme ont dit la pomme ne tombe pas loins de l'arbre. Je dois avouer que nous avons fuit le public parce que ceux-ci voulait codé notre enfant TSA. Ce qui leur attribu une code $$$$$$$$$$. Mais nous savions que ces sous ne seraient pas investi pour notre enfant. il est maintenant au privé et est dans les 70%. Donc s'il n'avait pas ce haddicap parce que s'en est un il serait dans les premier de classe.

    ce qui moi me turlupine est l'après primaire et secondaire. ou nous le savons ces troubles perdurent dans le temps. Et de savoir que d'embler nous perdons 10% de la note pour les fautes de français cela fait mal. Alors si ton travail mérite une note de 94% tu te vois diminuier à 84%. Pas pire mais il reste qu'en bout de ligne ta moyenne n,est plus dans les premier rang centil sur ton bulletin. Voila un autre débas à faire.

     

     

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>