Sep 292010
 

Faut croire que je commence sérieusement à baigner dedans!

Cet après-midi, en expérimentant différentes fonctions de WORDQ & SPEAKQ, je me suis souvenu de quelque chose que Jean Chouinard m’a expliqué jeudi dernier…mieux vaut tard que jamais Jean ;o)

Tout le sens de la phrase suivante a trouvé écho dans la tonne de concepts qui s’entremêlent ces dernières semaines dans ma petite tête:

« Il faut réduire pour l’élève l’exposition du risque à l’erreur au maximum »

Je viens de comprendre en utilisant la prédiction de mot et la reconnaissance vocale que pour l’élève cela diminue grandement le risque de voir et de développer une mauvaise imagerie mentale du mot.

Je vous l’ai déjà dit je ne suis pas un spécialiste en matière de troubles d’apprentissage, mais cette explication pour un phénomène précis ayant recours aux TIC me satisfait grandement et m’aide à mieux comprendre d’autres concepts liés comme l’équité, l’égalité, etc.

Je pense avoir en main un argument de taille pour favoriser un changement dans les pratiques pédagogiques en classe tant au niveau de la différenciation que de l’adaptation.

Merci Jean de me forcer à réfléchir et surtout de réagir.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>