Jan 132011
 

En lien avec le document joint à ce billet (ci-dessous) ou à une version papier en votre possession, voici les capsules vidéos de prise en main rapide de l’application SMART TABLE TOOLKIT.

Prise en main rapide SMART TABLE voir ou télécharger le document

Les capsules n’ont fait l’objet d’aucun montage , tout a été fait en direct.
Merci de votre compréhension.

Si vous avez conçu des activités et que vous désirez les partager, n’hésitez pas à communiquer avec moi.

Je déposerai tous les modules dès que possible. Merci de votre patience!

Continue reading »

Nov 242010
 

Tel que mentionné au tout début de l’aventure de ce blogue, je ne suis pas un spécialiste en adaptation scolaire et pour cette raison, il est possible que mes réflexions personnelles ne soient pas toujours justes et/ou pertinentes. L’outil se veut encore pour moi un moyen de réfléchir et de documenter mes actions. Comme mes préoccupations partent directement des milieux dans lesquels je suis appelé à intervenir en tant qu’animateur  du service local du RÉCIT des Samares, je tente d’explorer diverses facettes du secteur des élèves à risques, ayant un trouble d’apprentissage ou un handicap physique.

Depuis quelques semaines je réfléchis avec d’autres collègues, pour certaines que je n’ai jamais rencontré ou vu…vive le réseau des RÉCIT!!!) sur l’apport du TBI en classe pour les clientèles citées en titre. Après quelques vaines recherches, il semble que les références en la matière soient assez rares, inconnues de votre humble serviteur ou non documentées. Je pars toutefois du principe que plusieurs choses se font un peu partout dans la province et ailleurs dans le monde alors, si vous lisez ce billet, n’hésitez pas à partager vos expériences à ce sujet! Vous pouvez le faire à partir des commentaires ou bien communiquez avec moi Richard.Ayotte@cssamares.qc.ca et je vous créerai un code pour ce blogue!

tbi

Mais revenons  à la question principale de ce billet: Le TBI en classe pour la clientèle autiste et/ou de déficience intellectuelle.

Voici quelques éléments de réflexions, fruits d’échanges de courriels entre: mesdames France Leclerc, Marie-Andrée Côté  CSRDN, Melissa Bricault CSSMI et  moi même!

Dans les éléments importants à retenir en lien avec la clientèle cible notons:

– Le côté sensoriel qui est davantage concret pour cette clientèle: déplacer, dénombrer, travailler des concepts parfois abstraits.
– L’enregistreur présent dans le logiciel Smart Notebook (possiblement aussi du côté d’Active) permet de créer rapidement des capsules pouvant être réécoutées de la maison, enregistrer les traces de l’élève afin qu’il soit en mesure de revoir et de réentendre sa démarche, constater ses erreurs.
– Je crois que tous les outils d’ergonomie et d’accès à l’ordinateur peuvent être exploités sur le TBI afin de modéliser, garder des traces, travailler en groupes, contrôler plus facilement l’interface utilisateur.
– Le TBI présente plusieurs avantages pour la majorité des élèves puisque la compréhension du « toucher – réaction » est plus facile sans l’intermédiaire de la souris. Donc, utiliser un ordinateur devient plus accessible pour ces élèves.
– Les couleurs, le son, l’interactivité de cet outil stimulent les sens de ces enfants.  Ils ont hâte d’y toucher, de faire « réagir » le tableau « magique » !
– Plusieurs élèves autistes dessinent sur le tableau avec leurs mains.  Ils sont stimulés par les couleurs qu’ils pouvaient faire apparaître.  Ils agissent sur leur environnement et le contrôlent plus aisément.
– Pour plusieurs enfants handicapés physiquement, (spasmes, motricité réduite), le fait que ce soit plus facile de cliquer d’une seule tape leur facilite la vie.  Ils n’ont pas la motricité fine requise pour utiliser la souris.  C’est plus facile également pour les fauteuils roulants d’avoir accès au TBI qu’au laboratoire d’informatique à condition de respecter une certaine hauteur lors de l’installation.

Lors d’un récent accompagnement en classe, l’enseignante se questionnait sur la possibilité de développer du matériel au format .Notebook sur différentes thématiques dont les parcours (faire apparaître un dessin, une image à partir de points numérotés) les séquences et  l’association de concept.

J’ai également trouvé ce site très intéressant de niveau préscolaire pour lequel certaines activités peuvent être modifiées: Activités TBI préscolaire CS chemin du Roy (merci à Mario Roy).

Dans un prochain billet, j’espère être en mesure de vous parler d’autres expérimentations concrètes, fournir du matériel et des outils pour maximiser l’utilisation d’un TBI en classe.

En attendant, la réflexion se poursuit et vous êtes invités à y prendre part!